En aparté : Le petit Lexique du Coiffeur pour Cliente en Détresse

Bonjour les Coquettes !

J’espère que vous allez bien et que vous avez passé une bonne semaine. Décidément le Dimanche va devenir notre rdv hebdomadaire ! J’ai tellement de chose à vous raconter, des produits à vous faire découvrir, mais le temps me manque comme à beaucoup d’entre nous.

L’ordre du jour : Le COIFFEUR !

Lorsque je vois défiler sur les blogs vos expériences chez le coiffeur et vos aventures capillaires, je me rend compte d’une chose : chacune d’entre vous semble avoir été traumatisée au moins une fois par une séance malheureuse. Problème de compréhension ? un coiffeur qui n’en fait qu’à sa tête ? un mot qui veut en dire un autre ? Et vous voilà flippées !

Ce que je peux comprendre parfaitement. Chaque jour je vois passer dans mon salon des clientes, qui comme vous, sont angoissées à l’idée de devoir passer sur le fauteuil.

Alors je me suis dit que peut être je pouvais vous donner quelques tips pour que ce moment se passe le mieux possible.

Tout d’abord, le choix du salon :

Oublier les idées reçues : ce n’est pas parce que vous payez  60 euros votre coupe que vous aurez forcément ce que vous voulez ! que ce soit dans une grande enseigne ou dans un salon indépendant de campagne, il y a des bons et des mauvais (j’entend par mauvais : non formés, non précis, non professionnels…) coiffeurs partout. Je sais, ça ne vous rassure pas forcément ! Mais en revanche je peux vous assurer qu’ils sont rares. Une déception est souvent liée à une mauvaise compréhension.

La seule différence que je note pour avoir travaillée dans ces deux types d’endroits : la franchise propose plus de formations, perfectionne plus ses salariés, et est plus à même de vous proposer des nouvelles techniques en accords avec les tendances du moment .

Aussi, pour éviter tout carnage il s’agit d’utiliser des termes précis et établis.

Le choix du vocabulaire :

Une coupe, c’est comme une maison : on construit en premier lieu les bases avant les murs et les fenêtres.

On parle tout d’abord de la base, c’est à dire de la longueur des cheveux. N’hésitez pas à montrer avec votre main quelle longueur ne pas dépasser plutôt que de parler en centimètre. 3 cm veut dire quelque chose pour un et autre chose pour un autre. Une base peut être tracée droite ou plongeante, ou encore en pointe (ou en v).

Puis on parle des murs, c’est à dire les bordures et la dynamique de la coupe. Voulez vous un dégrader autour du visage?si oui où commence-t-il ? Et un dégrader sur l’ensemble de la chevelure ? Que recherchez vous : du volume ou juste du mouvement ?

N’hésitez surtout pas définir les longueurs avant de vous installer au shampoing et d’insister. Un cheveu mouillé est totalement différent au niveau de sa structure, des épis etc….

Petit lexique : 

– dégrader : créer des mèches plus courtes (ne pas dépasser le niveau de votre menton pour un cheveu longsous peine de créer un volume boule sur le dessus de tête !). Dégrader, à juste mesure, permet de répartir le volume des cheveux épais et/ou bouclé.

– effiler : apporte de la fluidité à la coupe, de la légèreté, et atténue les “barres” et autres zones de masses. Cela permet d’enlever le coté trop brute de la coupe.

– Désépaissir : avec un ciseau sculpteur, permet de couper un cheveux sur 2 et donc d’enlever de la masse de manière très importante. Personnellement je ne suis pas très fan de l’utilisation de ce type de ciseaux, un peu oui, mais à trop forte dose ils font l’effet inverse : le cheveu est comme fourchu, au bout de deux semaines il y a deux fois plus de masse. Bref ce n’est pas la solution.  Souvent l’effilage suffit à enlever le plus gros de la matière.

Il faut parfois accepter son type de cheveu, en tirer le meilleur et l’optimiser à fond. Lâchez prise ! Et respectez votre fibre capillaire. C’est à mon sens le capital beauté de toute femme (oui oui je suis une passionnée lol!).

Différences entre mèches et balayage :

Mèches : créer du contraste, en claire ou en foncé. Les mèches sont par nature tracées et prises très proches de la racine.

Balayage : mèches plus diffuses, moins marquées, plus naturelles, prises proche de la racine ou non. Le balayage peut aussi de faire sous forme de voiles très estompées en racine pour un effet blond californien.

Rappel couleur (pour ne pas vous faire avoir par le marketing des marques) :

Les tons sur tons et autres colorations avec ou sans ammoniaque, se classent dans la même catégorie : elles modifient (elles oxydent le cheveu) de manière permanente la structure du cheveu. Elles rentrent dans le cortex de la fibre capillaire. Dans le cas où il est noté “sans ammoniaque”, le composant est remplacé par un dérivé, légèrement moins fort, mais toujours aussi présent.

tige pilaire

Le plus souvent, nous sommes allergiques au pigment et non à l’ammoniaque. Le seul rôle de ce dernier est d’ouvrir les écailles du cheveu pour faire pénétrer les mélanocytes.Il est donc agressif mais pas autant que le pigment qui modifie les pigments originels du cheveu.

Comment savoir : dès qu’il y a 2 produits à mélanger avant l’application c’est qu’il s’agit d’une coloration permanente. Le ton sur ton laissera simplement une racine beaucoup moins apparente d’une coloration classique.

Autre chose à noter :une couleur n’éclaircit pas une autre couleur. Si vous voulez passer au plus claire après une couleur il faudra passer par des mèches ou par un décapage.

Pour finir, je vous conseille très fortement de dire de but en blanc, même si on ne vous le demande pas, ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas, ainsi que la manière dont vous coiffez vos cheveux. Normalement un coiffeur doit vous posez toutes les questions que je viens d’énoncer depuis le début de cet article. c’est le protocole professionnel d’un coiffeur. Donc si jamais il ne fait pas le tour de la question, au moins tout sera dit, et vous serez rassurées.

N’hésitez pas non plus à amener des photos. Non pas pour faire un copier/coller, car c’est simplement impossible (vous n’avez pas la même texture de cheveu ni le coiffeur studio qui vous aide tous les matins), mais pour servir d’inspiration et pour montrer ce que vous aimer.

Ecoutez aussi les conseils du coiffeur : le plus souvent,quand on vous dit non, c’est que ça va faire moche ou que ce n’est pas possible !

Voilà les filles ! J’espère avoir fait le tour de la question. N’hésitez pas si vous en avez d’autre sous le coude …. J’espère que cela pourra vous aider, pour vous faire comprendre, et surtout pour vous faire passer un bon moment.

Bisous Bisous les Coquettes !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: